Notre Histoire

 Les Etats Généraux des Femmes de La Réunion, là où tout a commencé

Les femmes, grandes absentes des Etats généraux de l’Outremer, se battent pour faire entendre leurs revendications. Un comité composé d’une quinzaine d’associations intervenant pour la défense et la promotion de la condition féminine dans des secteurs très diversifiés s’est constitué pour organiser Les Etats Généraux des Femmes de La Réunion auxquels toutes les associations, hommes, femmes, personnes intéressées ont été invitées à participer. Ce projet a été soumis et encouragé par Madame la Déléguée Régionale aux Droits des Femmes.

Madame la sénatrice Anne-Marie PAYET a accepté d’être la marraine et des personnalités nous ont apporté leur soutien. Madame Michèle ANDRÉ, présidente de la Délégation aux Droits des Femmes au Sénat, est intervenue pour nous féliciter en ces termes .



Ces Etats Généraux des Femmes de La Réunion se sont déroulés sur une période de 2 mois en février et mars 2010.

Des réunions publiques ont eu lieux dans toute l’île afin de cerner les attentes des femmes réunionnaises. Entretiens privés, contributions écrites et questionnaires sont venus compléter ce panorama des revendications pour aboutir à un rapport d’étape, présenté lors de la journée de la femme, le lundi 08 mars 2010. Un rapport de synthèse générale a été remis aux pouvoirs publics lors de la restitution des travaux en avril 2010.







Début 2011, il est apparu évident qu’à la suite de cette impulsion une dynamique devait se poursuivre pour pérenniser les réflexions, propositions et mettre en oeuvre des actions de terrain

Femmes 974 est née.



%d blogueurs aiment cette page :