#JeMarcheLe23Novembre

Le 23 Novembre, et à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le collectif #NousToutes974 a lancé la seconde édition d’un rassemblement à l’Hermitage contre les violences sexistes et sexuelles. 

Cet évènement est l’occasion de donner la parole aux femmes réunionnaises et d’obtenir de l’Etat des mesures ambitieuses et des moyens pour condamner et lutter contre les violences et mieux accompagner les victimes.

Stop aux violences sexistes et sexuelles

Partout en France comme ailleurs, les femmes sont victimes d’abus, de violences. Cette violence peut se manifester tant physiquement que psychologiquement. La Réunion n’est malheureusement pas épargnée par ce fléau. 

Bien que l’île ne déplore pas de féminicides depuis 2019, les réunionnaises ne sont pas moins épargnées par la furie de leurs conjoints.

Dans ce contexte, il nous semblait important à Femmes 974 de participer à ce rassemblement avec le collectif #NousToutes974. 

Le but ultime de ce rassemblement était bien entendu de dire stop aux violences sexistes et sexuelles. Pour cela, deux objectifs ont été fixés: 

  • Donner la parole aux réunionnaises afin de faire de l’espace public, des lieux de travail, des transports et des espaces privés, des lieux de respect et de sécurité.
  • Obtenir de l’Etat des mesures ambitieuses et des moyens pour condamner et lutter contre les violences et les comportements inappropriés et inacceptables, mais également pour mieux accompagner les victimes. 

Une marche symbolique

Ainsi, dès le début de la journée l’heure a été au recueillement. Un recueillement pour honorer et rendre hommage à toutes ces femmes tombées sous les poings de leurs conjoints. 

Une petite marche, mais tout autant symbolique, en direction de la plage a été initiée. Les marcheur.euse.s ont été invités à se munir de panneaux avec le nom des victimes de féminicide pour signifier que malgré leurs absences, nous ne les oublions pas et continuons à nous battre pour elles. 

Une minute de silence a également été observée.

Un rassemblement d’artistes réunionnais

Le rassemblement s’est poursuivi avec un plateau musical

L’auteure-compositrice Léa Noël a délivré une performance remplie d’émotions. Les titres interprétés ont été inspirés par son propre vécu. S’ensuit un court discours dans lequel elle affirme sa solidarité envers les victimes de violence.

Jim Fortuné prend à son tour le micro. Armé de sa guitare, il entonne avec brio et simplicité des titres originaux et des reprises de titres. 

Nous avons eu droit à un plateau musical mais pas seulement. Les humoristes de Téat La Kour ont, sans aucune hésitation, répondu présents à l’évènement. Un sketch plus tard et c’est une nuée de rire qui entoure le public et les passant.e.s. 

Rire oui, mais Téat La Kour n’en oublie pas moins la raison de ce rassemblement. Avec un humour qu’on leur connaît déjà, les humoristes ont su sensibiliser les réunionnais aux violences subies par les femmes, et l’importance pour elles de pouvoir en parler. 

Il serait impossible de parler de cette matinée sans parler de l’initiative des acteurs de la mer. En effet, pour montrer leur solidarité avec le mouvement, les pavillons des bateaux du port de St-Gilles les Bains arboraient le 3919: numéro national pour les femmes victimes de violence.


Luttons ensemble contre les violences faites aux femmes !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s